Ruinart invente un étui de bouteille 100% recyclable en papier

Ruinart-second-skin-small.jpg

Après plus de deux ans de recherche et développement, Ruinart invente un packaging seconde peau en papier, fabriqué à partir de bois issu de forêts européennes gérées durablement. Il permet une réduction de 60% de l'empreinte carbone(*) de l'emballage de ses bouteilles.

Ruinart-second-skin-2.jpg

L'enveloppe a d'abord été modélisée sur ordinateur : l'esthétique est inspirée de la gestuelle du sommelier qui enroule une serviette blanche autour de la bouteille de Champagne avant de la placer dans le seau. Plusieurs principes forts ont guidé la mise au point de l'emballage : il devait préserver le vin de la lumière et être totalement opaque, ne contenir ni plastique, ni colle et résister aux chocs du transport. Puis la surface de la coque a été texturée pour rappeler les caves historiques de la maison, à Reims. 

Ruinart-second-skin-1.jpg

C'est la fibre de cellulose qui a été choisie pour sa durabilité car elle est recyclable à 100% et elle est fabriquée à partir de bois certifiés FSC. L'eau utilisée dans le processus de fabrication est recyclée à 91%, le reste s'évapore en partie ou correspond à l'humidité naturellement présente dans l'étui pour conserver sa souplesse. Il est 9 fois plus léger que l'emballage unitaire initial, adapté à une conservation longue dans un réfrigérateur et conserve son intégrité plusieurs heures dans un seau rempli de glace. 

Ruinart-second-skin-3.jpg

Disponible en exclusivité du 8 juin au 7 juillet 2020 et en avant-première du 15 septembre au 15 octobre 2020 à la Grande Epicerie de Paris.
(*) méthode de calcul BEE (Bilan Environnemental des Emballages) préconisée par l'ADEME, en comparaison des emballages unitaires initiaux
Photos © Ruinart

Maison Ruinart >>

vendredi 26 juin 2020, 07:14